FRA | ENG 0 items

Surclassé – Cup of Excellence Honduras 2016 et préparation pour enchère Costa Rica

Publié par Dany Marquis le

16 juin 2016, 8h45, j’étais devant mon ordinateur, attendant impatiemment que les enchères du cup of Excellence Honduras débutent.  Je l’anticipais avec beaucoup d’excitation, car le café du Honduras est un trésor caché.  Comparativement aux autres cafés sud-américains, ceux du Honduras sont sortis dans les dernières années beaucoup plus bas et cette origine semblait peut-être moins sexy aux yeux des acheteurs, et ce, malgré des notes de dégustation similaires aux autres origines.  En 2015, le #1 a terminé à 23$US/lbs, un montant ridicule comparé aux autres #1.  Les autres lots du Honduras suivaient la même tendance.  Je me préparais donc à faire de bons achats avec mon budget assez limité, en voulant mettre la main sur mes favoris, le #3, #5, #16 et #22, avec des cafés au corps assez présent pour des cafés lavés, et selon ce que les enchères allaient donner.  Mais voilà qu’une fois les hostilités lancées, tout est monté en flèche.  Et après 25 minutes, le #1, qui donne souvent le ton en était à 70$US/lbs!  La bagarre dura jusqu’à 11h45 environ sans trop de mouvement avec de petites surenchères de 0,05$ dans les lots entre 15 et 20.  Et pour finir, avec un montant record de 120$US/lbs pour le #1.  Il va sans dire que ce #1 était de la variété Geisha avec une note de 91,70.  On s'est fait surclasser avec notre petit budget, mais c’est une victoire pour les producteurs, qui ont maintenant une reconnaissance réelle, et monétaire de la qualité du café du Honduras.  Me voilà donc bredouille suite aux enchères du Honduras.  Est-ce que cette séance est annonciatrice des deux prochaines (Costa Rica et Guatemala)?  On dirait que j’ai le sentiment que oui.  Plus que jamais les consommateurs  découvrent le café.  Et surtout les cafés de qualité.  La vraie qualité, pas des cafés avec des notes de cupping en dessous de 80 qui sont vendus comme des tops cafés.  De vrais grands crus reconnus comme tels.  Rien de plus facile pour un torréfacteur que d’acheter un café plutôt générique et de lui donner un nom de microlot (Fazenda jajaja) et de le torréfier hyper léger ce qui lui donnera un  goût de thé.  Comme dans tous les domaines, il est évident de payer plus cher pour un produit de qualité,  mais que faire quand même Keurig et Maxwell house disent faire de la qualité.  Quelle est la référence?  À ce moment on se doit de se baser sur les notes de dégustation.  Après maintenant plus de 10 ans dans l’industrie du café, mes notes de dégustation et de cupping sont de plus en plus précises.  Et  il n’ y a pas de plus transparent en terme de recherche de qualité que ce que fait Cup of Excellence et l’Alliance for Coffee Excellence, pour moi, pour les producteurs et pour vous.  D’autant plus que les prix payés sont publics sur leur site.

Bref, on a manqué le rendez-vous pour le Honduras, mais on se prépare donc pour la prochaine bagarre, le 21 juin, pour le CoE du Costa Rica, ce sera complètement fou, avec 5 lots en haut de 90 points, le #1 à 93.41, un record pour le Costa Rica.  Mon budget est donc bonifié par celui inutilisé du Honduras donc j’ai le couteau entre les dents.

Vous pouvez jeter un oeil au café disponible aux enchères ici: Cup of Excellence Costa Rica 2016

Alors, lequel achète-t-on? ;-)

 


2 commentaires


  • Moi ce que j’ai apprécié de ce texte effectivement enlevant c’est la mention que les petits producteurs profitent monétairement de l’engouement. Très intéressant. Pour ma part je serai à Carleton dans la semaine du 25 juin et aussi 3 semaines en août. Alors j’espère que la machine à café est réparée car on va déguster sur place!!!

    Simon le

  • Bonjour,
    Belle plume, vraiment! La description était épique et les informations trës intéressantes sur le marché mondial du café. Merci de partager votre passion avec vos lecteurs. Je compte faire un arrêt à Carleton le 9 ou le 10 juillet pour faire une dégustation sur place.

    Justine le

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés