FRA | ENG 0 items

Comment faire une rosetta (latté art) en 3 étapes faciles

Publié par Dany Marquis le

Ça me fait plaisir de vous partager cette méthode pour faire une rosetta sur un café latté.  La popularité des breuvages à base d’espresso est indiscutable et j’ai beaucoup de clients qui veulent réaliser une rosetta à la maison.  Et comme votre facebook est probablement inondé de dessin sur des lattés, et que vous mourez d'envie chaque fois que votre barista préféré vous en fait un, je suis certain que vous apprécierez d'en apprendre les secrets. 

Tout d’abord, voilà les étapes pour faire une rosetta :

    1. Couler un espresso dans votre tasse
    2. Mousser votre lait pour faire de la micro-mousse
    3. Assembler le lait avec votre espresso en zigonant légèrement pour former la rosetta

      Je vous invite à visionner cette vidéo qu’on a faite ce matin à l’atelier.

       

      Ce n’est pas plus compliqué que cela.  Sincèrement, faire une rosetta c’est ça.  J’admets que la vidéo n’est pas parfaite et qu’on perd un bout de celle-ci lorsque le barista repasse au centre pour couper et former la rosette.  Il tenait son téléphone entre ses dents pendant qu’il assemblait le latté, on aurait peut-être dû choisir une autre prise de vue.  De toute façon, une fois rendu à un bout, et que t’as fait le genre de sapin, tu reviens en passant au centre.  Vous pouvez également faire une recherche sur youtube pour en sortir des milliers qui démontrent la même chose.  Une fois que vous avez fait la rosetta, vous pouvez travailler les autres designs comme la tulipe, ou le cygne.  Soyez créatif.

      Mais voilà, contrairement à beaucoup de formateurs, permettez-moi d’être honnête avec vous.  Faire des rosettes est réellement simple à faire …  pour ceux qui sont capables de le faire.  Car voyez-vous, ça fait 10 ans que je forme des baristas.  J’ai eu plus de 100 employés qui sont passés derrière le bar de mon atelier, dont certains sont restés avec moi jusqu’à 4 ans.  Être barista chez-nous, surtout durant l’été, c’est faire jusqu’à 150 breuvages à l’heure, et je dirais qu’un barista à temps plein durant 1 an doit faire environ (5 jours x 45 semaines x 7h x 5 latté) 7800 cafés latté par année à 5 latté à l’heure en moyenne durant ses heures de travail.  Et si le barista reste avec moi durant 4 ans, cela fera 31 500 latté.  Vous vous dites sans doute qu’après tous ces lattés, le barista est devenu un ninja du latté art?  Eh bien non, car j’ai découvert, avec l’expérience que réussir une rosetta dépendait de 2 facteurs : des heures et des heures de pratique spécifiquement dédiées au latté art (car c’est possible d’apprendre à le faire) et ceux qui sont favorisés par la nature.  Oui, oui, tu l’as ou tu ne l’as pas.  C’est cruel je sais.  Et sur la centaine de barista avec qui j’ai travaillé, on peut compter sur une main ceux capables de faire une rosetta.  La raison?  Au-delà de la technique, je dirais une capacité à relaxer son bras, son épaule et son poignet pour contrôler le débit de lait se versant sur le café.

      Voyez-vous, faire une rosetta, c’est comme faire la split.  Théoriquement, tout le monde est capable (excepté ceux ayant des limitations physiques claires) mais concrètement, peu en sont capables.  Et j’en profite pour vous parler de mon ami Michel, partenaire d’entrainement au Taekwon-do.  Taekwon-doOn s’est entrainé souvent ensemble et on continue de le faire le plus souvent possible malgré la distance qui nous sépare.  Pourquoi je vous parle de ça, parce qu’au Taekwon-do, la flexibilité est très importante et mes amis savent le nombre d’heures que j’ai dédié au stretching, durant des années, à l’aide de méthodes qui parfois frôlaient la torture par écartèlement.  Et voilà que Michel, venait s’asseoir à côté de moi, et sans trop de réchauffement, faisait la split de tous les côtés possibles, à faire rougir un maitre yogi.  Et je me suis perfectionné dans l’art du stretching, de la théorie, à comprendre les mécanismes de détente musculaire, etc.  Et j’en suis venu au fait que nos corps étaient différents et que Michel avait une prédisposition à la flexibilité.  Voilà tout.

      Pour moi, c’est la même chose au niveau du latté art.  Ce n’est pas aussi simple que cela en a l’air.  Bien sûr, on peut s’entrainer, mais malgré tout, ça ne reste pas accessible pour tout le monde, et ce, malgré ce qu’on peut trouver sur le web.

      De mon côté, mes rosettas ont toujours ressemblé à des organes génitaux féminins un peu déformés, alors je suis resté au niveau plus humble, soit les cœurs.  Et mes cafés sont faits dans les règles de l’art, mes espresso bien extraits, mon lait bien texturé et soyeux et je contrôle mes paramètres minutieusement.  Est-ce que je fais des rosetta?  Non.  Est-ce que je fais la split?  Non plus.  Ça ne m’empêche pas de faire du super bon café en tant que barista, et de vivre ma passion pour les arts martiaux.

      Si vous passez du temps à essayer de faire une rosetta, et que malgré votre connaissance technique, les bons équipements et du bon lait (bonne texture et température), vous n’arrivez pas encore à sortir de rosetta, je vous recommande de fermer le dossier et de devenir un expert dans la dégustation, la préparation manuelle, la torréfaction, ou autre sphère touchant le café.  

      Vive la diversité!  Et vive les baristas qui ne font pas de rosettas!

      Dany Marquis


      0 commentaires


      Laissez un commentaire

      Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés